Un palonnier de manutention adapté à chacune de vos manutentions

Le  palonnier de manutention AMIO Levage

Palonnier de manutention AMIO Levage

Le palonnier est un accessoire dédié à la manutention et au levage, il est installé directement sur le crochet du palan électrique à chaîne ou à câble. Dans le cas où les pièces à manutentionner sont de longueurs importantes, il peut être accroché à deux palans pour équilibrer les charges transportées.

 

Chaque palonnier de manutention offre des spécificités différentes, en rapport direct avec les métiers et les pièces à transporter.

 

 

Spécialisé depuis 20 ans dans les solutions de levage et de manutention, la société AMIO Levage vous propose des appareils de manutention par le vide avec la conception de palonniers à ventouses, de manutention magnétique avec la conception de palonniers à aimants et sans oublier le palonnier mécanique qui peut se décliner sous de multiples configurations.

 

 

Le palonnier à ventouses AMIO Levage

Il se décline en trois solutions techniques :

La première est réalisée à l’aide d’un tube qui assure exclusivement le levage par le vide. Ce type de palonnier à ventouses permet de manutentionner des charges allant jusqu’à 300 kg rapidement avec des cadences élevées et il est très utilisé pour la manutention de cartons, fûts, sacs, plaques en bois etc…

 

La deuxième adopte une technologie appelée « Venturi » du nom de l’Italien « Giovanni Batista Venturi » qui découle directement du « théorème  de Bernoulli ». L’explication simplifiée du fonctionnement s’appuie sur le principe d’envoyer de l’air comprimé dans un tube cylindrique de section calculée que l’on appellera « tube d’Admission ». Cet air se dirige vers un deuxième tube cylindrique avec également une section calculée, c’est le « tube d’échappement » qui est positionné dans le même axe  que le tube d’admission. Ces deux tubes sont reliés par deux canalisations coniques d’une longueur suffisante, pour conserver un régime laminaire le plus régulier possible.

 

A cette connexion il faut positionner un tube cylindrique perpendiculaire à la liaison des deux pièces coniques, on l’appellera « tube d’aspiration ». Sa section fera elle aussi l’objet de calculs de dimensionnement. Si on injecte de l’air comprimé à 5 bars dans le tube d’admission, cet air se dirige vers le tube d’échappement, lors du passage dans la zone rétrécie de la jonction des deux tubes une dépressurisation va se produire et cette dépression crée une aspiration dans le tube d’aspiration : c’est le résultat d’une très basse pression dans cette zone. A l’extrémité de ce tube d’aspiration, on peut installer une ventouse. Cette dernière lorsqu’elle est en contact avec la pièce à lever, est soumise à une pression négative provoquée par l’aspiration continue, peut lever des charges allant jusqu’à 300 kg. Il est bien entendu que cette explication est schématique, chaque palonnier à ventouses utilisant le principe Venturi est équipé de composants permettant le pilotage intégral de l’appareil, pendant que d’autres assurent le contrôle et la sécurité.

 

La troisième solution consiste à utiliser une pompe à vide, directement fixée sur le bâti du palonnier à ventouses. La pompe à vide est  un actionneur qui permet d’extraire, transférer, comprimer et évacuer l’air ou différents gaz dans des installations industrielles. A la différence avec le système Venturi qui nécessite un tuyau d’alimentation en air comprimé ou un compresseur embarqué, avec la pompe à vide, il faut simplement un câble d’alimentation électrique.

 

Le principe de fonctionnement est toujours le même : lorsque les ventouses sont en contact avec la pièce à lever, la pompe à vide continue d’aspirer jusqu’à atteindre une pression négative contrôlée, mesurée par un « Vacuomètre ». Lorsque la pression est atteinte, la pièce peut être manipulée. Chaque palonnier à ventouses utilisant le principe de la pompe à vide est équipé de composants permettant le pilotage intégral de l’appareil, pendant que d’autres assurent le contrôle et la sécurité. Ce type de palonnier à ventouses permet de manutentionner des charges allant jusqu’à 10 Tonnes.

 

 

Le palonnier à aimants AMIO Levage

Palonnier à aimants permanant AMIO Levage

Deux technologies pour ce type d’appareils de levage, qui permettent de manutentionner des charges allant jusqu’à 20 Tonnes.

 

La première technologie est celle de « l’aimant permanent »

Ce dernier peut être utilisé seul ou en groupe. Assemblé sur une structure métallique, l’ensemble forme un palonnier à aimants. Le principe de fonctionnement est lié à un phénomène physique appelé « Magnétisme » qui se manifeste par des forces attractives ou répulsives d’un objet métallique sur un autre. Chaque aimant possède deux pôles : un pôle « Sud » et un pôle « Nord ».

 

Physiquement si nous présentons les deux mêmes pôles soit « Sud-Sud » ou « Nord-Nord », des forces répulsives sont générées et les deux aimants se repoussent l’un de l’autre. A l’inverse, si la même expérience est réalisée en présentant le pôle Sud d’un aimant avec le pôle Nord de l’autre, les deux aimants s’attirent pour se coller l’un à l’autre. Ces forces sont appelées attractives et ce sont ces dernières qui sont utilisées pour le levage d’une pièce métallique. Les forces répulsives pourraient être utilisées pour la dépose cette même pièce. L’aimant permanent est utilisé dans beaucoup de domaines sous forme de capteurs dans les machines dédiées à la médecine, dans les moteurs à courant continu et synchrone, etc... Il peut aussi être  présent sur les palonniers de manutention. Chaque aimant possède un noyau mobile aimanté et une carcasse métallique.

 

Le mouvement de rotation ou de translation du noyau, pour le rapprocher au plus près de l’objet métallique à lever, est réalisé soit manuellement à l’aide d’une poignée, ou à l’aide d’une commande électrique, pneumatique ou hydraulique. Cette solution présente des atouts très intéressants par rapport à un palonnier à aimants dont l’aimantation est électrique. Dans le cas de l’aimant permanent, seul le positionnement de l’aimant nécessite un besoin d’une énergie extérieure. Ensuite, en cas de coupure total d’énergie, le palonnier à aimant permanent n’est pas affecté, il peut tenir sa charge jusqu’au retour de l’énergie, qui permettra de réaliser la dépose de la pièce manutentionnée.

 

La deuxième technologie est orientée vers « l’électro-aimant »

De même que pour la solution ci-dessus, il peut être utilisé soit individuellement ou en groupe, assemblé sur une structure métallique, pour former un palonnier à aimants. L’électro-aimant est composé d’une pièce en matériau ferromagnétique doux constituant le circuit magnétique, entouré d’un fil électrique formant le bobinage. Afin d’éviter des pertes liées à la présence de courants de Foucault dans le cas d’une alimentation électrique alternative, le circuit magnétique doit être réalisé en tôles feuilletées ou de noyaux en Ferrite.

 

Lorsque le bobinage est traversé par un courant électrique, il créée un champ magnétique qui est canalisé par le circuit magnétique. L’ensemble installé dans une carcasse métallique va se comporter comme un aimant : la force de l’électro-aimant est directement proportionnelle au courant qui traverse le bobinage et au nombre de spires constituant ce dernier. Ce mode de manutention présente un réel avantage car le niveau de courant est réglable. Cela permet de pouvoir prendre une pièce de faible épaisseur qui est empilée sur d’autres pièces de la même épaisseur : cette opération est appelée l’effeuillage. La technologie de ce type de palonnier de manutention permet des solutions très avancées et abouties, notamment avec les automatismes.

 

Contrairement au palonnier à aimants permanent, le palonnier à électro-aimant  a besoin d’un courant électrique en permanence pour maintenir les pièces en cours de manutention. Pour cela il est équipé d’un système d’accumulateur permettant le maintien de la pièce pendant une vingtaine de minutes lors d’une coupure d’électricité. Pendant ce laps de temps, l’opérateur ou un technicien de maintenance peut faire redescendre la pièce levée en débloquant manuellement le frein de levage, ou en utilisant un chariot élévateur.

 

 

Le palonnier mécanique AMIO Levage

Ce type d’appareil de levage peut-être décliné dans de très nombreuses configurations, il peut être très simple comme une poutre équipée de deux crochets, anneaux ou pinces de levage, réglables ou non en écartement. La partie mécanique peut être reliée à des pièces en mouvement, commandées par des actionneurs électriques, pneumatiques ou hydrauliques.

 

Il existe une gamme standard de palonniers mécaniques  et une gamme spéciale répondant exactement au besoin de chacun de nos clients. Notre bureau d’études se met en rapport avec le client, ils vont définir un cahier des charges, ensuite nos chargés d’affaires vont plancher et définir une ou deux solutions techniques qui seront présentées à l’utilisateur.

 

La démarche commerciale ayant amenée les deux partenaires à un accord, nous passons à la phase de réalisation, de certification, d’essais et de mise en service dans l’entreprise utilisatrice de ce palonnier de manutention. Ce type de palonnier ne possède pratiquement pas de limite technique et peut lever des charges allant jusqu’à 100 Tonnes.