Un portique de manutention ou un pont roulant c’est un choix très technique

Pont roulant monopoutre posé

Choisir entre un pont roulant et une potence de levage

AMIO entreprise de manutention et levage propose aux collectivités, promoteurs et industriels, ses compétences et son savoir-faire pour étudier et concrétiser leurs projets de levage. Elle vous apporte en même temps, la garantie d'un équipement rationnel et d'un personnel qualifié, en un mot : la garantie d'un véritable service personnalisé.

 

 

Le service personnalisé de la manutention et levage

AMIO Levage s'est imposée en fédérant des marques renommées dans le domaine de la manutention verticale à crochet. Elle vous propose des services personnalisés pour toute étude et réalisation de projets de levage et d’opérations de manutention.

 

 

Une gamme très variées d’appareils de manutention et levage :

 

 

Semi-portique de levage et ponts roulants

Le pont roulant

Quelle que soit sa configuration, cet appareil de levage sera toujours constitué d’une ou de deux poutres parallèles assemblées entre elles par deux sommiers, un à chaque extrémité de la ou des poutres. Cela forme un quadrilatère, appelé structure du pont roulant. La seule différence entre le pont roulant posé et le suspendu, c’est la conception des sommiers et des galets de translation. Le premier roulera posé sur un chemin de roulement, alors que l’autre sera suspendu par ses galets de translation sous le chemin de roulement.

 

 

Le portique de manutention

L’installation de ce type d’appareil de levage est réalisée, lorsque la mise en place d’une charpente avec un chemin de roulement est compliquée et contraignante techniquement. Le portique est utilisé sur des zones de stockage soit de matière première, produits finis, containers, etc… . Le semi-portique possède d’un côté les caractéristiques du portique de manutention, puisqu’il va rouler d’un côté sur un chemin de roulement placé au sol et l’autre côté sur un rail de roulement placé en hauteur comme pour le pont roulant.

 

 

La potence de levage

Elle fait aussi partie de la famille des appareils de levage. Son utilisation est beaucoup plus limitée que les autres appareils cités précédemment. La potence est constituée d’un bras fixé à une seule extrémité à un axe vertical, celui-ci se déplace uniquement en dessinant un arc de cercle autour de cet axe. La potence de levage « murale » peut-être fixée sur un mur ou un poteau de charpente du bâtiment. Lorsqu’il n’y a aucune possibilité de la fixer comme précédemment, elle sera conçue avec un fût ou une colonne. Elle sera ancrée directement dans le sol avec des chevilles chimiques si le sol le permet, et la charge à lever ne soit pas trop importante. Si ce type de fixation n’est pas possible,  il faut réaliser un ouvrage de génie civil et un plot en béton armé comprenant des tiges d’ancrage pour fixer la potence de levage.

 

 

Le palan électrique

Les appareils de levage cités ci-dessus n’ont aucun intérêt, s’ils ne sont pas pourvus d’un moyen de levage. Le palan électrique est l’organe qui va permettre de lever les charges à l’aide de son crochet de levage.

 

Il existe plusieurs familles de palans électriques :